La Tribune du Sport


OM – Saint-Etienne : Marseille avait tout pour plaire

Source : Eurosport

Source : Eurosport

Marseille est provisoirement leader de la Ligue 1 après sa victoire de panache face à Saint-Etienne (2-1). Un succès qui s’est dessiné après une fantastique première demi-heure marquée par les buts de sa jeune garde, Benjamin Mendy (19 ans) et Gianni Imbula (21).

 

Bravo. Ce match de milieu de semaine entre deux cadors du championnat aurait pu accoucher d’une triste purge, d’un 0-0 chloroformique en raison de l’enchaînement des rencontres. il n’en fut rien !

 

Au contraire. Et il faut bien le dire, cela tient en partie aux remplaçants côté marseillais. Morel, blessé au genou à Bastia, on a vu ce que le jeune Benjamin Mendy avait dans le ventre au poste de latéral gauche. Même primeur de la jeunesse pour Jordan Ayew, enfin avant-centre titulaire à la place de Gignac (blessé au pied).

 

Sinon, la composition ne réservait aucune surprise avec un 4-2-3-1 classique :

 

J. Ayew

A. Ayew – Valbuena – Payet

Imbula – Romao

B. Mendy – Lucas Mendes – Nkoulou – Fanni

Mandanda

Morel s'est blessé face à Bastia (source : Ouest-France)

Morel s’est blessé face à Bastia (source : Ouest-France)

 

Côté stéphanois, on enregistrait plusieurs défections d’importance : le défenseur Paul Baysse (ligaments croisés du genou), l’avant-centre Brandao (adducteurs), mais surtout le capitaine Loïc Perrin (mollet) et l’attaquant de soutien, Benjamin Corgnet (forfait de dernière minute).

 

Christophe Galtier a donc dû recomposer son équipe, délaissant le 4-4-2 (Erding-Corgnet devant) pour un 4-3-3, transformable néanmoins en 4-4-2 lorsque Cohade se transformait en neuf et demi :

 

Mollo – Erding – Hamouma

Cohade – Clément – Lemoine

Ghoulam – Zouma – Bayal Sall – Clerc

Ruffier

Un entrejeu fort et une efficacité retrouvée pour l’OM

 

Cela faisait trois matchs que l’OM manquait cruellement d’efficacité (1-1 à Toulouse, 1-2 face à Arsenal et 0-0 à Bastia). Là, les Phocéens ont marqué sur leurs deux premières frappes cadrées du match.

 

Je dois le dire, j’ai énormément apprécié de voir le vice-champion de France évoluer haut ! Sa hauteur de récupération moyenne, sur les vingt-trente premières minutes (stat’ Canal) était à 49m, soit autour de la ligne médiane ! Un super pressing, super bien mené avec un premier rideau très difficile à contourner. J’avais déjà loué, lors de mon analyse du match contre Arsenal, du carré magique Romao-Imbula-Nkoulou-Lucas Mendes. Ce soir, ce fut encore un récital. L’axe fut tout simplement imprenable. Les Verts ne s’y sont donc que très peu risqués. De toutes façons, ce n’est pas leur jeu.

 

Source : Le Point

Source : Le Point

Mais le problème, c’est que sur les côtés, la générosité et la discipline défensives d’André Ayew et de Dimitri Payet, respectivement à gauche et à droite, ont été remarquables. Marseille a donc dévoré Saint-Etienne dans l’entrejeu. Du moins le temps de faire la différence en première période.

 

De leur côté, les Stéphanois, à la perte de balle, se sont montrés particulièrement rétifs à l’idée de jouer avec deux rideaux défensifs proches l’un de l’autre. L’idée était d’éviter d’être pris en défaut, dans le dos, par la rapidité des Ayew, de Valbuena ou de Payet.

 

Résultat, le quatuor marseillais n’a pas joué la profondeur mais les passes courtes et dribbles avant de décaler sur un côté (le droit en première période, le gauche en deuxième).

 

A l’origine du premier but phocéen, l’aîné des Ayew, André. Redescendu aux abords de sa surface, l’international ghanéen  récupérait le ballon. Deux passes plus tard, c’est à nouveau  lui qui adressait une très jolie passe en profondeur, au sol, pour Valbuena décalé côté droit. Centre du Marseillais, reprise écrasée du jeune Mendy qui se transforme en lobe, imparable pour l’infortuné Ruffier, 1-0 (22e).

 

Source : Metronews.fr

Benjamin Mendy (Source : Metronews.fr)

Sur le bord de touche, Florian THAUVIN explique à Paga que c’est quelque chose qui a été analysé à la vidéo. Les Stéphanois jouant essentiellement leurs offensives sur les côtés, les latéraux montent pour apporter le surnombre. Sur ce coup-là, l’offensive stéphanoise était sur la gauche, Faouzi Ghoulam était donc monté. Le latéral algérien n’a pas eu le temps de se replacer et c’est dans sa zone que Valbuena a centré pour amener le but.

 

La générosité de l’homme du match, André Ayew

 

Le deuxième but est totalement différent car il s’agit d’une attaque placée. Après les vingt premières minutes, Saint-Etienne a progressivement resserré les lignes et joué haut. L’ASSE avait bien senti l’aisance des Phocéens à jouer dans un petit périmètre et donc le danger de laisser des espaces entre les rideaux défensifs. Mais ce fut peine perdue.

 

A l’origine, on retrouve de nouveau André Ayew (homme du match pour moi). Il sollicite le une-deux avec Mendy (2nd homme du match, ex-aequo avec Valbuena) côté gauche puis sert Payet dans l’axe. L’ancien Lillois passe en retrait à Jordan Ayew qui décale Fanni côté droit. Le latéral droit centre et c’est… Imbula qui marque d’un plat du pied droit.

 

Cette action, je vous recommande de la regarder sur Internet (le streaming si vous êtes impatients, sinon le résumé lequipe.fr ce soir). C’est un modèle de construction. Saint-Etienne est constamment en retard et ça fait 2-0 (28e).

 

Source : L'Equipe.fr

Source : L’Equipe.fr

Au passage, je retiens le premier but du jeune Gianni Imbula, milieu axial omnipotent et qui s’est si vite accoutumé à la Ligue 1 après avoir été le meilleur joueur de la saison passée à l’échelon inférieur.

 

Saint-Etienne a trop souffert sans Perrin, Corgnet et Brandao

 

Il faut bien le dire, sur les deux buts, il manquait clairement le patron de la défense stéphanoise qu’est Loïc Perrin. Sur le premier, Mendy est tout seul dans la surface. Certes c’est un contre mais tout de même. Jordan Ayew embarque deux joueurs avec son appel au premier poteau… Sur le second but, c’est davantage excusable tant cela est exécuté rapidement et tant Marseille est présent dans la surface (3 joueurs rien que dans l’axe).

 

Mais si Saint-Etienne a bu la tasse tactiquement, c’est aussi à cause de son impuissance en attaque. Le 4-3-3 marche avec Brandao mais Erding n’a pas le même volume que le Brésilien. On ne peut pas balancer indéfiniment des centres en pensant que le Turc (1m81) va faire aussi bien que l’ancien Marseillais (1m89) avec dix centimètres de moins. Surtout que l’ancien Rennais n’est plus un serial buteur.

 

Entorse de la cheville pour Yoann Mollo, blessé sur un tacle d'A. Ayew (Source : France3.fr)

Entorse de la cheville pour Yoann Mollo, blessé sur un tacle d’A. Ayew (Source : France3.fr)

Or Ghoulam (4e, 38e, 49e, 72e, 80e, 88e)   comme Clerc (6e, 35e, 79e, 81e, 90+4e) ou Cohade (43e, 85e) ont beaucoup centré (38 fois au total !) pour un nombre très faible d’occasions franches générées grâce à ces centres : deux (frappe de Cohade au-dessus à la 38e, reprise de Hamouma déviée en corner à la 42e). La faible précision des passes a enterré les velléités stéphanoises puisqu’ils n’ont jamais vraiment essayé dans l’axe…

 

La montée en régime de Marseille s’incarne dans sa variété offensive

 

La première demi-heure fut donc marseillaise. Mais la suite ne fut pas à proprement parler stéphanoise. On a parlé de cette frappe de Cohade au-dessus, de celle de Hamouma déviée en corner. Sur ce corner, justement, Hamouma retentera sa chance mais Mandanda arrêtera sans problème la tentative. Il y aura bien cette tête de Zouma, sur corner, qui passe près du poteau de Mandanda (53e). Sinon, pas grand-chose à se mettre sous la dent.

 

Même l’égalisation des Stéphanois n’a pas vraiment été une occasion puisque c’est une main de Romao dans la surface de réparation qui offre un pénalty aux Verts. Ghoulam a marqué son but qui récompense son œuvre (il fut le meilleur du côté de Saint-Etienne, très nettement), 2-1 sur la première des deux seules frappes cadrées de l’ASSE (31e).

 

En face, Marseille a régalé. Il n’y a pas d’autre mot, se montrant à la hauteur de son statut d’équipe disputant la Ligue des Champions (dixit Christophe Galtier à l’issue du match) avec une vraie variété dans les constructions.

 

Bien sûr, le score de 2-1 n’est pas très flatteur pour le Phocéens. Mais leur variété offensive m’a vraiment épaté :

 

  • Coup-franc superbe de Valbuena détourné par Ruffier (37e) ;
  • Frappe de Valbuena après une très belle action collective Fanni-Payet et nouvel arrêt de Ruffier (45e) ;
  • Deux montées de Mendy pour deux situations dangereuses qui ne donnèrent finalement rien (55e et 57e) ;
  • Contre avec Jordan Ayew parfaitement servi par Lemina, entré en jeu, mais qui pousse trop son ballon (cf. photo, 82e) ;
  • Ou enfin cette frappe d’André Ayew consécutive à une très mauvaise relance stéphanoise mais énième arrêt sublime de Ruffier (90+2e).
Source : Sport.fr

Source : Sport.fr

Ce qui ne signifie pas que l’ASSE est intrinsèquement moins forte que l’OM. Mais il manquait clairement un joueur par ligne. Perrin en défense, Guilavogui (parti à l’Atletico) au milieu et Corgnet devant. J’ai trouvé que Cohade, qui est censé avoir le même registre aux yeux de Galtier avait eu énormément de déchet hier. Il en était à son 64e match de rang en Ligue 1 avec l’ASSE et c’est peut-être tout simplement trop.

 

Au final, Marseille sort avec une victoire convaincante d’une période de mou (deux défaites à domicile, deux nuls à l’extérieur) tandis que Saint-Etienne enchaîne une deuxième défaite de suite. Quoi qu’il en soit, ces deux équipes sont très très agréables à voir jouer. Hier, c’était Marseille le plus fort. Mais Saint-Etienne, avec Brandao, Corgnet et Perrin, ce sera sûrement une autre histoire au match retour.

 

Roland RICHARD

@rolandrichard

Publicités

Une Réponse to 'OM – Saint-Etienne : Marseille avait tout pour plaire'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'OM – Saint-Etienne : Marseille avait tout pour plaire'.


  1. […] OM – Saint-Etienne : Marseille avait tout pour plaire […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :