La Tribune du Sport


Geoffroy Garétier : le foot français n’est « pas une puissance majeure en Europe »

Geoffroy Garétier (Source : sport24.com)

Sur son blog, Geoffroy Garétier livre son expertise sur le football. Vendredi, il a fait part de son inquiétude quant au déclin des clubs français sur la scène continentale. Un bilan sans fioriture.

 

D’emblée, vous ne voyez peut-être pas de qui il s’agit. C’est ce personnage toujours habillé de manière sobre et sombre qui traîne ses guêtres du côté de Canal Plus (« Les Spécimens » le mercredi soir entre autres). Un monsieur qui quadrille le football en chiffres. Un « footballogue », comme il se présente lui-même.

 

« Le football de clubs français doit ouvrir les yeux et accepter la réalité dans toute sa brutalité : il n’est pas une puissance majeure en Europe. » Vendredi sur son blog, celui qui est aussi consultant pour la chaine Infosport+ (groupe Canal) a tout simplement osé écrire en gras ce que tout le monde pense tout bas.

 

Pas besoin d’être expert pour se rendre compte que le football français est en difficulté. Mais Geoffroy Garétier analyse le ballon rond au travers de statistiques percutantes et significatives. Cinq clubs français sont engagés en coupes d’Europe (Ligue des Champions ou Ligue Europa). En deux semaines, ces cinq formations (Lille, Marseille, Lyon, Paris, Rennes) ont disputé dix matchs et remporté une seule victoire…

 

Source : *dolbystereoben* via Flickr

Cet ancien journaliste du Journal du Dimanche et rédacteur en chef de L’Equipe revendique une réelle compatibilité entre « passion » et « lucidité ». C’est donc sans ménagement qu’il dépeint la France comme un « candidat à la relégation » en « Ligue 2 du Vieux Continent ».

 

Pour G. Garétier, également fondateur et directeur du CRISS (Centre de recherche en intelligence statistique et sportive), c’est la perte de vitesse de l’Olympique Lyonnais qui est au cœur de ce déclin. Car si l’OL est comparable aux « Oligarques » d’Europe (le Real, Manchester U et Arsenal) en raison de ses douze qualifications consécutives pour les phases finale de la C1, il n’a obtenu, cette saison, que 4 malheureux points en quatre rencontres. Le club de Jean-Michel Aulas aura ainsi toutes les peines du monde à se qualifier pour les huitièmes de finale.

 

Mais de manière générale, depuis les finales conjointes de Monaco et Marseille en C1 et C3, le football français ne peut se targuer que d’une seule demi-finale continentale. Le footballogue nous rappelle qu’il s’agissait là encore de l’OL, en Ligue des Champions, lors de la saison 2009-2010.

 

Dès lors, le seul motif d’espoir résiderait dans le Paris-Saint-Germain de Javier Pastore. Un constat brutal et réaliste qui tend à faire penser que l’argent qatari n’est pas seulement précieux mais qu’il est devenu indispensable. Inquiétant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :